ooty train

Ooty es, ou t'y es pas

Après près d’un mois et demi entre Orient et Occident à Pondichéry, où nous avons fait notre première mission twaming du voyage, il était temps pour nous de reprendre notre périple indien qui devait progressivement nous amener vers le nord du pays. Nous avons décidé pour notre première étape post-Pondy de partir dans les Western Ghats, la chaîne de montagnes entre le Kerala et le Tamil Nadu, pour visiter la ville d’Ooty et son légendaire train à vapeur classé Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le train Coonoor-Ooty
La ville d’Ooty et ses environs
Le trajet Ooty-Mysore

Le train Coonoor-Ooty

Nous voici donc partis pour notre premier bus de nuit du voyage, de Pondichéry à Coonoor, au pied des montagnes. Après une courte nuit bien agitée, même si c’était sans doute le bus le plus luxueux que nous ayons pris de tout notre voyage de 4 mois en Inde, nous voici arrivés à la gare de Coonoor vers 5h30, d’où part le train pour Ooty.

Après deux heures d’attente dans le froid, on prend nos billets première classe et c’est parti pour la montée héroïque du petit train. Le billet 1ère classe coûte 100 roupies par personne, sinon comptez 20 roupies environ pour les places unreserved.

Vu qu’on venait là essentiellement pour l’expérience du train, on s’est lâchés un peu pour être sûrs de pouvoir profiter pleinement de la vue (et puis ça ne fait que 1,4€ par personne). Il y a 4 trains par jour qui partent de Coonoor pour Ooty (le premier à 7h45 et le dernier à 16h30) et vice-versa (le premier à 9h15 et le dernier à 18h). Le trajet de 20km prend un peu plus d’une heure.

Vous pouvez aussi prendre le train depuis Mettupalayam, qui met environ 5h pour faire 45km. Cependant, dans ce cas il n’y a qu’un train par jour dans chaque sens (7h10 depuis Mettupalayam et 14h depuis Ooty), et les billets doivent être réservés longtemps (parfois plusieurs mois) à l’avance. Entre nous, on pense que cette option vaut davantage le coup! Ce n’est pas pour rien si toutes les places sont réservés aussi longtemps à l’avance…

Ce train est donc classé au Patrimoine Mondial: c’est un train à vapeur historique et qui monte une forte pente au travers des montagnes et des plantations de thé, et c’est l’attraction principale d’Ooty. Pour être honnêtes, on a trouvé ça sympa sans plus. La vue est assez jolie, mais nettement moins belle que ce que nous avons pu voir à Munnar. Les fans de trains devraient donc être comblés, mais à notre avis c’est loin d’être indispensable pour les autres. Ou alors, comme dit plus haut, partez de Mettupalayam!

La ville d’Ooty et ses environs

Après cette expérience un tantinet décevante du train, on avait hâte d’arriver à notre guest pour faire le petit déjeuner et une sieste bien méritée.

Nous sommes restés à la Reflections Guest House, 1 550 roupies (taxes incluses) la nuit avec petit-déjeuner inclus et terrasse partagée. La chambre était très agréable avec une jolie vue sur le lac d’Ooty et proche de la gare de train et de bus. Il y a aussi des chambres moins chères (autour de 900 roupies la nuit), mais sans terrasse ni vue. Et la grande terrasse commune est trop cool!

Une fois avalé notre petit-déjeuner, on s’effondre quelques heures dans notre lit, avant de se réveiller en début d’après-midi et voir ce que la ville a à offrir. On loue un scooter à la guest (500 roupies la journée) pour se balader dans la zone, car il n’y a pas grand chose à voir dans la ville d’Ooty elle-même. On commence par un délicieux déjeuner au Preethi Veg Restaurant, où nous avons eu droit à un de meilleurs thalis du voyage, puis on décide de partir à l’assaut de Doddabetta Peak, la plus haute montagne de la chaîne des Nilgiris (les montagnes bleues).

La route est plutôt agréable et en bon état, du moins jusqu’à l’entrée du parc lui-même (entrée 27 roupies pour deux personnes avec un scooter). De jolies vues à prévoir sur les montagnes, vallées et plantations alentour, avant d’arriver sur la route cabossée qui mêne en haut de la montagne à 2 600m. Vous pouvez aussi vous arrêter en cours de route pour visiter des plantations (nous on ne l’a pas fait, on s’était déjà régalés à Munnar). Arrivés en haut par contre, c’est un peu la douche froide!

En effet, le haut de la montagne a été transformé en Disneyland cheap et kitsch, avec des échoppes vendant des bibelots tout le long du sentier qui va du parking au point le plus haut, une foule d’indiens prenant selfie sur selfie, et un gros bâtiment tout pas beau en plein milieu. En plus, le temps était très couvert, donc on ne peut même pas vraiment profiter du panorama (qui doit quand même être pas mal du tout par temps dégagé).

On repart donc vers Ooty, en prenant la petite route très agréable qui fait le tour du lac avant de rentrer à la guest. Le soir, on décide de tester un restaurant du centre-ville, le Blue Hills, recommandé par le Routard. La nourriture n’est pas mauvaise, mais rien de folichon non plus, et c’est plutôt très gras.

Le lendemain matin, avant de repartir pour notre étape suivante, Mysore, on veut profiter un peu encore de la montagne, en espérant que ce sera plus chouette que la veille. On regarde un peu ce qu’il y a à faire, et qui tient sur la matinée, et on s’arrête sur les Pykara Falls (5 roupies l’entrée), à une vingtaine de kilomètres d’Ooty même.

Il faut dire qu’on était en saison sèche, donc les chutes d’eau n’avaient rien de spectaculaire, même si c’est quand même assez joli. Surtout, la route pour y aller est très belle et agréable, et vous devriez croiser pas mal de petits singes sur la route.

Le trajet Ooty-Mysore

Ayant pris un peu plus de temps que prévu pour cette excursion matinale (comme d’habitude direz-vous!), on rentre à la guest en trombe pour déjeuner rapidement et aller prendre le bus pour Mysore. Finalement, c’était plutôt une bonne chose d’avoir été un peu en retard puisque cela nous a permis de vivre notre meilleur moment à Ooty, en partant de là 🙂

On vous explique ça. Le bus public (131 roupies par personne) qui relie Ooty à Mysore passe par deux grandes réserves naturelles, Mudumalai (côté Tamil Nadu) et Bandipur (côté Karnataka). Comme au lieu de partir en tout début d’après-midi, on est partis plutôt vers 15h, on s’est trouvés à passer dans les parcs un peu avant le coucher du soleil, quand les animaux sont de sortie.

On avait vu qu’on y passerait en bus, mais on était très loin de s’attendre à voir autant d’animaux! Au menu: de nombreux cerfs tachetés, des langurs (singes paisibles au poil gris et au visage noir, avec de très grands bras et jambes), quelques paons, et surtout nous avons vu trois fois des éléphants sauvages, y compris un petit bébé avec sa maman! Un vrai régal pour les yeux, et de loin notre moment préféré de notre passage à Ooty.

Si vous voulez faire de même, sachez que le trajet Ooty-Mysore prend 6h environ. En partant d’Ooty, vous rentrerez dans le parc au bout de 2h environ, puis 1h-1h30 pour traverser le parc et donc encore 2h-2h30 pour arriver à Mysore, donc renseignez-vous pour partir au moment le plus opportun pour voir des animaux en traversant le parc. Il y a aussi des hébergements dans le parc lui-même pour y passer plus de temps.

Après ce beau trajet, nous faisant presque oublier l’inconfort du bus public, nous voici arrivés à Mysore, la ville des palais, mais aussi de quelques belles arnaques!

Pour en découvrir davantage sur l’Inde du Sud, consultez notre dossier!
Pour en savoir plus sur l’Inde tout court, c’est par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *