Om Shanti painting

Notre twaming (bénévolat) à Pondichéry: Sathyalayam School et Om Shanti

Les établissements où nous sommes intervenus
La Sathyalayam School
Om Shanti

Nos actions de bénévolat: chacun son activité!

Pour soutenir les actions de ces organismes

Les établissements où nous sommes intervenus

Nous sommes intervenus dans deux établissements scolaires:

La Sathyalayam School

Une école « classique », qui compte 140 élèves, regroupés dans des classes allant du Kindergarden au 10th grade (l’équivalent de la seconde au lycée en France). Cette école, située à Dubrayapet, le village des intouchables et des pêcheurs aux portes de Pondichéry, a été créée suite à une initiative privée pour venir en aide aux populations défavorisées. L’Inde est très sensible à la scolarisation: les fondateurs se sont donc organisés pour offrir aux enfants du quartier un lieu pour aller à l’école! Chaque professeur enseigne un ou plusieurs sujets à différentes classes, en suivant le programme mis en place par le gouvernement. Depuis sa création, l’école a bénéficié du soutien de Jaal, une association espagnole, ainsi que du Rotary Club. Le but est de donner une éducation aussi bonne que possible à des enfants qui, autrement, en seraient totalement privés.

A ce jour, l’école est reconnue par le gouvernement, qui finance notamment le repas du midi pour l’ensemble des élèves, et 2 collations.

Nous avons pu échanger avec Monsieur Shiravam Alva, qui dirige actuellement l’école à titre bénévole:
« J’apprends tous les jours de ces enfants, ils sont étonnants. Ils viennent de la rue, ils savent se débrouiller, sont plein de ressources et d’imagination. Quand on leur apprend quelque chose, ils le retiennent très rapidement: ils ont du apprendre pour survivre. On peut donc leur donner un cadre, un enracinement, une bonne culture et des valeurs, et leur apprendre à avoir confiance en eux pour qu’ils déploient leurs ailes. Ils pourront construire leur avenir. Vous savez, au départ, quand on a lancé cette école, on avait mis un miroir à l’entrée, pour que chaque matin, ils voient à quel point ils sont beaux dans leur uniforme, à quel point ils méritent le meilleur. On a dû s’adapter pour que l’école continue d’accueillir des élèves: lorsque les premières générations ont grandi, elles ont commencé à avoir des petits frères et des petites sœurs, et ont alors dû quitter les bancs des salles de classe pour aller s’occuper d’eux. On a donc ouvert la crèche, pour accueillir les petits frères et les petites sœurs de nos élèves. Aujourd’hui, ils sont tous fiers de venir à l’école ».

Om Shanti

Cela fait depuis le début des années 2000 que Om Shanti a été créée, et l’institution est désormais sous l’autorité de l’Ordre de Malte. Quand la structure a ouvert ses portes, elle avait pour vocation de s’occuper des enfants en bas âge des ouvriers de l’atelier de tissage du village, avant qu’ils ne rentrent dans l’école du gouvernement. Dans la lignée du programme qui avait été mis en place par Volontariat dans les années 80, et notamment via l’atelier de tissage, Om Shanti oeuvre pour la santé, de meilleures conditions de vie et par extension assure ainsi une meilleure scolarisation aux enfants du quartier.

Et puis les enfants ont grandi… Om Shanti a souhaité continuer à les accompagner au-delà de la maternelle, pour leur donner toutes les chances de réussite, et a donc ouvert les cours du soir. Aujourd’hui, la structure accueille près de 140 enfants pour les cours du soir, du 1st grade au 10th grade (du CP à la seconde). C’est une organisation chevronnée, sérieuse, qui roule et qui est tenue par Soeur Jeanne d’une main de fer dans un gant de velours! Les enfants de la crèche ont droit aux repas de la journée, puis les enfants du cours du soir ont un goûter. Om Shanti est également ouverte le samedi matin pour encadrer au maximum les élèves et leur offrir le meilleur.

La créativité tient une place importante, et Sœur Jeanne encourage les professeurs à inciter les élèves à s’exprimer par le dessin, la peinture, la danse, la musique ou encore le chant. Toutes les religions sont acceptées, et des enquêtes régulières sont faites auprès des familles, pour s’assurer d’aider celles qui sont vraiment dans le besoin. En plus de cela, les mères de famille s’investissent, en donnant un coup de main à la cuisine ou au ménage. Tout le monde participe à ce beau projet, pour en faire une fierté du quartier!

Les deux établissements étant proches l’un de l’autre, on retrouvait quelques élèves de la journée le soir ou le samedi!

Nos actions de bénévolat: chacun son activité!

Chacun, nous avons nos compétences propres, nous avons donc fait avec ce que nous savons faire, et bien faire!

Emmanuel:
En bon bilingue français-anglais (on vous rappelle qu’Emmanuel est franco-américain, le chanceux!), il a donné des cours de conversation aux élèves des classes supérieures des deux établissements, ainsi qu’à une professeur de Om Shanti, la douce Jeni. Il n’a pas réinventé la roue, ni repris les bases en donnant des cours théoriques. Il a juste essayé de les faire parler, parler et encore parler, pour faciliter leur expression, enrichir leur vocabulaire, corriger la prononciation ou la grammaire quand nécessaire, et surtout pour leur donner confiance en eux. Quand c’était nécessaire, il n’a pas hésité à faire des jeux pour mobiliser leur attention et les motiver. Après 1 mois, il a pu noter des progrès, et surtout ceux de Jeni, qui continue aujourd’hui à prendre des cours de conversation en anglais: elle est lancée!

Son emploi du temps:
Sathyalayam School: du lundi au vendredi, de 13h30 à 15h30
Om Shanti: -Du lundi au vendredi, de 15h30 à 17h30 avec Jeni
-Les mardi et jeudi, de 17h30 à 19h30 avec les élèves des classes supérieures, ainsi que – le samedi matin de 9h à 11h.

En parallèle, comme Emmanuel est un grand amateur de photographie, il a organisé une séance de photo de classe à la Sathyalayam School. Il a pris chaque classe en photo, puis les élèves et les professeurs individuellement, pour leur offrir un exemplaire imprimé de leur photo. C’était la fête lors de la distribution!

Son inspiration: le discours de Monsieur Alva lorsqu’il a parlé du miroir. Emmanuel a donc décidé d’offrir à chacun un beau portrait pour leur montrer comme ils sont beaux! Le plus gros challenge: les faire sourire! En Inde, sur la plupart des photos, on prend l’air sérieux… mais il a quand même réussi à décrocher quelques sourires et des rires!
Pour Om Shanti, Emmanuel a renouvelé l’expérience en prenant une photo de chaque enfant « en situation »: cela a fait une belle photo à envoyer à chaque parrain!

La photographie est un bon moyen d’échange: nous avons imprimé des photos de nous quand nous étions petits, et des photos de famille. Nous ne les avons pas utilisées cette fois, mais ce sera pour la prochaine!

Stéphanie:
Grâce à son parcours en arts plastiques en parallèle de ses études puis de sa vie professionnelle, et à son expérience en expression artistique avec la petite enfance, Stéphanie a donné des cours de dessin dans les classes de la Sathyalayam School, et a aidé à réaliser les cartes de voeux pour les parrains d’Om Shanti. Chaque cours était préparé et suivait une progression pour favoriser l’expression libre et l’échange interculturel.
Ici, un exemple: habiller les personnages! Et les cartes de voeux de Om Shanti: faut que ça brille!

Son emploi du temps:
Sathyalayam School: du lundi au vendredi, de 13h30 à 15h30
Om Shanti: du lundi au vendredi, de 15h30 à 17h30, et les mardi et jeudi de 17h30 à 19h30, préparation de l’activité carte de voeux du samedi. Et oui, c’est du boulot tout ça!
Le samedi matin, de 9h à 11h: activité carte de voeux.

Pour chaque heure de cours donnée, nous suivions scrupuleusement les indications données par le staff de professeurs, qui choisissait dans quelle classe nous intervenions. Lorsque les professeurs n’étaient pas présents avec nous, ils passaient régulièrement pour s’assurer que tout allait bien. Une activité sous haute surveillance, le bénévolat ;).

Pour soutenir les actions de ces organismes

Sathyalayam School: vous pouvez les contacter pour faire une action de twaming si vous êtes dans le coin: [email protected]
Vous pouvez également leur apporter du matériel, ou un goûter pour les enfants (prévoyez pour 140 élèves! On avait apporté des biscuits que les professeurs ont distribués).

Om Shanti: vous pouvez parrainer un enfant. Ils sont toujours en recherche de parrains!
Contactez Marie Jo BLANCHOT: [email protected]
Comptez 240 € pour l’année scolaire de mai à avril, soit 20 € par mois.

Pour savoir comment choisir son bénévolat en voyage, on vous partage notre expérience et nos conseils!

Pour en savoir plus sur ce que nous retenons de notre twaming à Pondichéry, consultez l’article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *