Thanjavur night

Thanjavur: au cœur de la dynastie Chola

Après avoir été témoins d’une ferveur religieuse impressionnante à Madurai, on s’est dit qu’on était sur une bonne lancée culturelle, donc on a enchaîné avec Thanjavur, autrefois appelée Tanjore. Cette « petite » bourgade (90 000 habitants), était la capitale de la dynastie Chola du Xème au XIIIème siècle. La région de Thanjavur a toujours été le grenier à riz de l’Inde du Sud, donc vous verrez des rizières à perte de vue en arrivant et en quittant la ville. C’est, entre autres, ce qui a fait la puissance des Chola. Ceux-ci y ont développé les arts sous toutes leurs formes (danse, musique, peinture, sculpture…), et la ville en garde des traces puisqu’elle reste un haut lieu d’artisanat et demeure le berceau de la musique carnatique.

La ville elle-même a son charme, puisqu’elle est assez petite, mais bouillonnante et frénétique comme toutes les villes indiennes, et surtout qu’il y a assez peu de touristes. Nous y sommes restés une nuit, arrivant en fin d’après-midi et repartant le lendemain en début d’après-midi, ce qui suffit pour voir les deux principales attractions de la ville.

Le temple de Brihadeeswara
Le Maratha palace
Où dormir et manger à Thanjavur

Le temple de Brihadeeswara

Ce temple dédié à Shiva, initié au Xème siècle, un des plus beaux de toute l’Inde du Sud, est LE joyau de l’architecture Chola. Le temple est par ailleurs inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en tant que « grand temple chola vivant ». Fait rare pour un temple aussi ancien, il est toujours en activité, donc vous aurez le plaisir d’y voir de nombreux pélerins venus y prier.

Malgré cela, l’atmosphère y est beaucoup plus calme qu’à Madurai, notamment car le temple est en extérieur, dans une belle cour pavée, et il y a tout de même beaucoup moins de monde qu’au temple Sri Meenakshi de Madurai. Ce temple est une véritable splendeur, et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il est entièrement en granit blond, ce qui lui donne une belle teinte orangée au lever et au coucher du soleil, d’autant que le temple est construit sur un axe est-ouest. Le temple principal est tout simplement immense, avec ses 66m de haut, surmonté d’un kumbam (sorte de bulbe) d’une seule pièce pesant plus de 80 tonnes! Face au temple principal, un gigantesque nandi se dresse fièrement (une vache qui est la monture sacrée de Shiva), mesurant 5m x 4m, taillé dans un seul bloc de pierre.

L’ensemble du temple est délicatement sculpté de centaines d’inscriptions et bas-relief, donnant ce mélange, typique des temples dravidiens, d’immensité et de raffinement dans les détails. C’est aussi un des seuls temples hindous où vous serez autorisés à pénétrer dans le sanctum. Enfin c’est un des rares temples qui soient magnifiquement éclairés la nuit.

 

L’entrée du temple est gratuite. Comme toujours, il faut laisser ses chaussures à l’entrée. En principe, c’est censé être gratuit, mais on a quand même du payer environ 5 roupies par paire de chaussures.

Pour la visite, venez tôt le matin puis un peu avant le coucher de soleil en restant jusqu’à la tombée de la nuit pour voir le monument éclairé. C’est là que vous aurez la plus belle lumière, et que le sol sera moins chaud. Ben oui, vous serez pieds nus, et en plein soleil ça devient bien brûlant! Et puis, toute cette vie qui grouille, c’est magique! On se laisse submerger par le caractère sacré du lieu.

Le Maratha palace

Cet ancien palais du maharadjah, construit au XVIème siècle, n’est pas incontournable, mais il a tout de même son petit intérêt, et pourra vous occuper entre votre visite du matin et celle du soir au temple.

L’entrée pour l’ensemble du palais (enfin presque…) coûte 250 roupies, sans taxe pour les appareils photos. Cependant vous pouvez aussi n’en visiter qu’une partie et ainsi payer moins cher. Vous pourrez y voir le Maratha Darbar hall, avec une magnifique salle du trône colorée bordant une grande cour, ainsi qu’une galerie de sculptures en pierre. En poursuivant la visite vous arriverez sur le Art Gallery Thanjavur autour d’un grand patio dans lequel trônent des sculptures en granit de la période Chola.

Dans les salles autour du patio, d’autres sculptures en pierre et en bronze. C’est censé être une des plus belles collections du genre.

Avec un peu de chance, vous aurez aussi droit à une projection d’un film sur Thanjore et sa région. C’est à ne faire que si vous avez une demi-heure à tuer. Ce n’est pas que c’est inintéressant, c’est juste que c’est avant tout un film promotionnel sur la région plutôt qu’un documentaire. Ca nous a quand même bien fait rire, tant on en ressort avec l’idée que tout ce qui vient de Thanjavur est mondialement connu et acclamé! 🙂

A côté de tout ça, il y a aussi le Sarasvati Mahal Library Museum, contenant des pièces de la bibliothèque personnelle du raja Serfoji. Pas mal de manuscrits, gravures et autres, en plusieurs langues, assez bien mis en valeur et loin d’être inintéressants, notamment des manuscrits sur de minuscules feuilles de palmiers et Les Punitions des Chinois, ou à peu près toutes les manières de torturer un homme. (Note: cet article a été écrit par Emmanuel, passionné d’Histoire. Parce que Stéphanie, elle, s’ennuyait un peu… un peu la même histoire quà Cochin, au Dutch Palace!).

Puis il y a deux petits « musées », pour lesquels il faut payer un supplément. Le premier, le Raja Serfoji Memorial Hall, contient les objets personnels du maharadjah. Ce n’est pas très cher, puisque l’entrée ne coûte que 4 roupies (+30 roupies si vous voulez prendre des photos), mais ce n’est pas très intéressant non plus. Quand on parle d’objets personnels, on devrait plutôt dire bibelots sans intérêt. A part quelques vêtements d’apparat et photos d’époque, ce qui a le plus retenu notre attention c’est une magnifique collection de porte-clés du monde et de monnaies étrangères. Totalement dispensable donc, mais nous on a trouvé que la poilade de voir ces objets kitschs au possible dans ce « musée » valait quand même les quelques roupies qu’on a payés :-). On a eu du mal à se débarrasser de notre fou rire! A noter aussi que, depuis cette pièce, il y a l’entrée d’un tunnel qui mènerait jusqu’au temple Brihadeeswara. Nous on n’a pas osé, apparemment le tunnel est en grande partie éboulé et il y avait une méchante odeur rance de crottes de chauves-souris. Et des toiles d’araignées. Beaucoup.

Le deuxième musée en supplément est le Royal Palace Museum (2 roupies l’entrée). Celui-là on ne l’a pas fait, mais il rassemble des sculptures, des cloches d’éléphants, des armes et des vêtements du Raja. Si vous poussez jusque-là, on est preneurs de vos retours d’expérience!

Où dormir et manger à Thanjavur
Où dormir à Thanjavur

KRA
Une fois n’est pas coutume pour notre voyage en Inde, on a réservé tardivement, donc on s’est rabattus sur les derniers choix. Nous avons dormi à l’hôtel KRA, étonnamment situé au rez-de-chaussée d’un hôpital (Oui ok, pourquoi pas nous direz-vous!). Nous en avons eu pour 1 823 roupies (taxes incluses). C’était donc plutôt dans les logements un peu chers du voyage. Pourtant rien de bien folichon, chambre plutôt propre avec clim et TV, mais loin du grand luxe. Par contre, il est très bien situé, à une dizaine de minutes du palais et du temple, et à 5 minutes de 2 gares de bus. Et le check-out se fait 24 heures après le check-in! Pratique ça, en revanche.

Où manger à Thanjavur

Nous n’avons mangé qu’à deux endroits à Thanjavur, mais les deux étaient très bien.

Vasanta Bhavan, un petit restaurant typique, avec de la nourriture très peu chère et très bonne (notamment leur lemon rice, hummmm un délice!).

Sri Krishna Bhavan, un resto au coin de l’hôtel KRA, avec une grande salle ouverte (et au fond une salle fermée climatisée). Le restaurant était propre avec un service très sympathique et de très bons plats.

 

Après quelques journées temple, temple et encore temple, il était temps de se trouver une nouvelle étape au Tamil Nadu. Enfin, pas vraiment au Tamil Nadu, puisque nous partions pour Pondichéry, unité territoriale dépendant du gouvernement fédéral, enclavée au Tamil Nadu. A Pondy, on a retrouvé un peu de la France, et, surtout notre première mission twaming du voyage!
Pour en savoir plus sur le TWAM, allez sur leur site web!

Pour en découvrir davantage sur l’Inde du Sud, consultez notre dossier!
Pour en savoir plus sur l’Inde tout court, c’est par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *