Avoir une carte SIM en Inde

En bons blogueurs accros à Internet et voulant se débrouiller tous seuls partout, on prend une carte SIM locale dans chaque pays où l’on a l’intention de rester un peu. On comprend tout à fait que pour beaucoup d’entre vous, cela ne semble pas nécessaire, voire qu’il est agréable de déconnecter un peu quand on est en vacances, ces vacances durement méritées. Cependant, on insiste un peu: une carte SIM indienne est loin d’être un luxe superflu. En plus ça ne coûte pas cher. Par contre, comme pour à peu près tout en Inde, la démarche pour avoir sa carte SIM est loin d’être simple. Il y a des paramètres à prendre en compte et bien sûr des formulaires à remplir 🙂

Allez, on vous raconte tout ça!

I) Pourquoi prendre une carte SIM en Inde?
II) Combien ça coûte?
III) Comment acheter sa carte SIM indienne?
IV) Comment recharger son crédit?

Pourquoi prendre une carte SIM en Inde?

Passé l’avantage d’être tout le temps connecté, ( et donc de pouvoir lire nos posts même depuis un bus qui vous secoue dans tous les sens), avoir un numéro indien et une connexion 3G vous servira plus d’une fois.

Tout d’abord, vous pourrez ainsi réserver des hôtels directement par téléphone plutôt que par booking.com ou autres. D’une part, cela pourra vous permettre de payer moins cher votre hébergement: l’hôtel n’aura pas à verser de commission à la plateforme de réservation. D’autre part, certaines guests chouettes (on pense à la Green Palm Homes à Alleppey) ne sont pas sur ces plateformes et la meilleure solution pour réserver est le téléphone. Cela peut aussi vous permettre de contacter la guest pour vérifier l’adresse ou donner les indications au tuktuk qui vous y amène.

Par ailleurs, en tout cas dans les guests milieu de gamme où nous étions, le wifi avait tendance à être de très mauvaise qualité et très lent, ne marchait pas toute la journée, voire était inexistant. Donc pour les quelques recherches à faire, hôtels à réserver etc… on restait souvent en 3G plutôt que d’attendre 30 min pour afficher une page en wifi.

Enfin, si vous voulez réserver des trains en Inde par vous-mêmes, vous devez avoir un numéro indien. Cela vous permettra aussi de recevoir vos billets de train (et de bus) par SMS.

Combien ça coûte?

On ne peut pas vous faire un panel exhaustif des tarifs, mais on peut vous dire ce que cela nous a coûté. Sur les conseils de notre guesthouse à Kochi, nous avons opté par l’opérateur Airtel, un des principaux du pays. Les autres grands opérateurs sont Idea, Vodafone, Jio, Aircel et BSNL (ce dernier étant celui, de ce qu’on a entendu, à éviter à tout prix). Nous en avons eu pour environ 250 INR par personne pour l’achat de la carte SIM et son activation. Puis nous avons rechargé au fur et à mesure en data et crédit communication. Comptez entre 150 et 200 INR pour 1Go de data.

Au total, nous avons dépensé en près de 4 mois en Inde environ 1 500 INR par personne (soit 20 euros, donc 5 euros par mois), sachant qu’Emmanuel a consommé beaucoup (trop) de data.

A noter: chaque opérateur a ses tarifs propres, et ce dans chaque état indien, ainsi que des tarifs spécifiques dans les grandes villes (Delhi, Mumbai, Kolkata…). Les tarifs annoncés peuvent donc varier sensiblement. Pour la data, vous n’aurez pas de surfacturation ou de frais de roaming où que vous soyez en Inde. En revanche pour les appels, vous paierez plus cher en dehors de l’état où vous avez acheté votre carte SIM.

Ces tarifs différenciés ont aussi leur importance quand vous rechargez votre crédit en dehors de l’état où vous avez pris votre carte (cf plus bas).

Comment acheter sa carte SIM indienne?

Vous pouvez le faire directement à l’aéroport en arrivant. On n’a pas fait comme ça, mais d’autres voyageurs nous l’ont recommandé. Cela ne coûte pas plus cher et votre carte sera activée beaucoup plus vite, en 20-30 min, quand nous avons du attendre 3 jours.

En effet, le service des télécoms du gouvernement indien vérifie chaque nouvelle carte SIM attribuée, et redoublera d’attention pour les étrangers. Pour avoir votre carte SIM, il vous faudra:

-une photocopie de votre passeport et de votre visa (ne pas oublier de montrer les originaux aussi)
-une photo d’identité 5×5
-remplir un long formulaire

Pour les photos et photocopies, certaines boutiques le font elles-mêmes gracieusement (notamment à l’aéroport). Pour notre part, nous avons du payer 125 roupies chacun pour les photos et 1 roupie par feuille pour les photocopies.

Les formalités administratives faites, la boutique doit envoyer tout cela avec votre futur numéro de téléphone au service des télécoms, qui validera la demande et vous permettra d’activer votre carte. Si ce n’est pas la boutique qui le fait elle-même comme à l’aéroport, vous devrez appeler le numéro de service d’activation pour valider que vous êtes bien autorisés à avoir une carte SIM, puis retourner à la boutique pour finir l’activation et créditer votre compte. Donc évitez de le faire dans une boutique en ville si vous n’y restez pas 2-3 jours, surtout si comme nous vous le faites juste avant le week-end… A bon entendeur!

Comment recharger son crédit?

En Inde, chaque offre correspond à un tarif donné, et ce au roupie près. C’est le montant que vous rechargez qui conditionnera l’offre dont vous bénéficierez. Par exemple, vous demandez 177 roupies, cela pourra faire 1Go de data, mais si vous en mettez 178, ça pourra correspondre à 1 mois d’appels locaux illimités. D’autre part, il y a plusieurs types d’appels: sur un numéro du même opérateur que le vôtre, local (dans votre zone: grande ville ou état), STD (dans le reste du pays), ISD (appels internationaux). Donc si vous voyagez dans plusieurs états, prenez un forfait avec un bon coût STD, si vous comptez appeler.

Pour les appels, cherchez les offres pour du Talktime. Par exemple, chargez 100 roupies et vous aurez 85 roupies de crédit d’appel (15 roupies de taxes). Vous pouvez aussi opter pour des forfaits spécifiques qui vous offriront un coût à la seconde plus avantageux.

Pour la data, il y a aussi plusieurs offres. Par exemple chez Airtel, il y a des forfaits 2G/3G/4G où vous consommerez automatiquement sur le réseau le plus rapide disponible, et des forfaits 2G/4G un peu moins chers, où s’il n’y a pas de 4G (souvent le cas), les connexions 3G seront payantes (déduites de votre crédit d’appel) ou vous serez en connexion lente 2G.

Que ce soit pour les appels ou la data, en général les forfaits sont valables 28 jours, donc attention à ne pas prendre trop d’un coup, au risque d’avoir du crédit non utilisé et donc perdu.

Pour rechargez votre crédit quand vous êtes dans l’état où vous avez acheté votre carte, c’est assez simple. Il y a des boutiques télécoms partout, avec les plaquettes (de plusieurs pages) de l’ensemble des tarifs. Par contre, quand vous sortez de l’état où vous avez fait votre carte SIM, ça devient plus compliqué. En effet, comme les tarifs sont différents dans chaque état, précisez bien au commerçant l’état dans lequel vous avez acheté votre carte, car vous serez pendant tout votre séjour sur ces tarifs là.

Il y a alors plusieurs solutions. Dans les états limitrophes et dans les villes proches de la frontière, ils auront souvent la plaquette pour vos tarifs. Sinon, ils peuvent appeler le service client de l’opérateur, vérifier sur internet, ou taper un numéro spécial sur votre téléphone qui affichera les offres disponibles. La solution que nous avons adoptée est à notre sens la plus sûre et la plus avantageuse: l’opérateur a une appli mobile qui affiche les principaux tarifs, et surtout les nombreuses offres spéciales. D’autre part, chez Airtel en tous cas, on recevait des textos tous les jours (lassant à force) avec de nouvelles offres spéciales. Avec ça, on arrivait en boutique, et on donnait tout simplement le montant qu’on voulait créditer, correspondant à l’offre choisie.

Dernier détail, faites attention à ne pas vous tromper dans les montants ou les offres, car il est à peu près impossible de se faire rembourser s’il y a une erreur lors de la recharge, que ce soit votre erreur ou même si c’est celle du commerçant.

Avec tout ça, vous êtes parés pour être connectés en permanence à travers l’Inde. Sympa non?

Pour en découvrir davantage sur l’Inde, consultez notre dossier!
Pour connaître tous nos conseils voyage sur l’Inde, c’est par là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *