Munnar: se perdre dans les plantations de thé

Munnar est une petite ville tranquille dans les hauteurs du Kerala, que nous avons rejoint après un trajet en bus (épique!) de près de 7 heures pour faire 170km depuis Alleppey. On dit épique car c’est là qu’on a vraiment pris toute la mesure de la conduite à l’indienne… Pas de visibilité? C’est pas grave, on est un bus donc plus gros que tout le monde donc on passera de toute façon! Les virages serrés? Bof, tant que ça passe à 1cm de la paroi rocheuse, ça passe, c’est ça qui compte, non?

Et comme on était à l’avant à côté du chauffeur, cela n’a pas aidé à nous détendre sur le sujet, on voyait toutes les manoeuvres et les obstacles qui surgissaient de nulle part. Stéphanie a fermé les yeux lors d’un virage et a bien fait, sans cela elle aurait perdu un œil avec une branche qui s’est jetée dans le bus (et on exagère à peine). Au moins, ça a l’avantage de nous garder bien éveillés pour profiter du paysage, très joli par ailleurs…

Bref, après quelques sueurs froides, on descend à la Bus Stand, avant de rentrer dans Munnar: notre guest était située à quelques centaines de mètres de là, plus pratique que de se faire déposer sur la place du marché pour redescendre ensuite en rickshaw. On sent qu’il fait déjà plus frais qu’à Allepey, on aura besoin de sortir notre petite laine bien calée au fond du sac! Mais cela fait du bien un peu de fraîcheur, à 1 600 mètres d’altitude, dans un environnement toujours calme. Munnar respire bon la santé et la cure de remise en forme: entourée par les plantations de thé d’un vert intense, c’est là où viennent se ressourcer les indiens des environs le temps d’un week-end ou plus, pour respirer l’air frais, acheter du thé de bonne qualité, et faire des cures ayurvédiques. Se balader dans la ville n’est pas désagréable, et la vie du marché est sympathique. Il fait doux, à Munnar. C’est d’ailleurs une destination que Manu aimerait connaître davantage si nous repassons par le Kerala!

Où séjourner à Munnar?

Nous avons opté pour deux nuits dans la jolie guest JJ Cottage, aux murs extérieurs peints en rose (facile pour la repérer). Nous avions réservé nos nuits en appelant directement pour nous assurer une place (la réservation est d’ailleurs conseillée).

Les chambres sont propres et charmantes, avec les murs recouverts de bois sombre et verni. Le stock de couvertures mis à disposition est appréciable, compte tenu de la température qui baisse la nuit.

Le propriétaire est adorable et disponible: comme on restait peu de temps à Munnar, on est passé par lui pour faire une randonnée dans les plantations de thé, le lendemain matin de notre arrivée.

Service agréable également, la laundry: pour 8 roupies la pièce, on a fait le plein de linge propre! A noter que c’est le tarif le plus compétitif qu’on ait trouvé en Inde pour la laundry: profitez-en!

Contact: +91 4865 230 104
Chambre double: 750 roupies

Où se restaurer à Munnar?

On a essayé pas mal de cafés et de restaurants qui servent des thalis, restaurants qui sont au rez-de-chaussée d’hôtels, comme souvent en Inde.

On n’a pas noté d’adresse particulière, si ce n’est un petit café non loin de la Bus Stand pour prendre un bon thé et un restau au coeur du marché. 

Pour prendre un thé et une bonne pâtisserie: Srishti – The Deli Bakery & Confectionery, près de la Bus Stand, au coin de la rue qui mène vers la JJ Cottage.

Pour un déjeuner sympathique, bon et animé: le Rapsy Restaurant, dans le marché, au coeur du bazar. La cuisine y est délicieuse est peu chère, puisque la carte offre des plats à 50 roupies. Les Backpackers viennent s’y retrouver, serrés sur les bancs à l’heure de pointe avec les indiens du coin. A noter: si vous commandez un thali, pas la peine de commander un plat en supplément: on vous ressert jusqu’à satiété!

Que faire à Munnar?
Les plantations de thé avant tout!

Se balader dans la ville, évidemment mais surtout, surtout, se perdre dans les plantations de thé. On vous recommande de le faire avec un guide, qui vous concoctera un petit circuit bien sympa et vous gratifiera d’explications dans son anglais approximatif. Stéphanie a beaucoup compté sur Mirella et Manu, qui eux sont de langue maternelle anglaise, pour lui expliquer ce qu’il racontait, car elle ne comprenait rien de rien à l’accent du guide! C’est de l’entraînement, l’accent indien…

On part au petit matin, vers 7h30, on prend un café ou un thé, et c’est parti pour 6 heures dans des paysages époustouflants… vous prendrez le petit déjeuner sur les hauteurs, à un point de vue, car le dit guide aura pris soin de vous ramener un petit déj local à déguster tranquillement après 2 heures d’effort.

Vous apercevrez les femmes travailler dans les plantations (oui, ce ne sont que des femmes qui travaillent! Selon notre guide, les hommes ne sont pas efficaces… on le cite: « les hommes s’arrêtent car il y en a qui veut fumer une cigarette, donc ils en profitent pour discuter. Quand le premier a fumé sa cigarette, un autre en allume une, et ainsi de suite… »). Vous verrez donc ces femmes courageuses ramasser le thé, et rapporter leurs récoltes dans un énorme sac qu’elles portent sur la tête, pour la pesée dans leur village, où les négociateurs viennent acheter le fruit de leur dur labeur. Vous apprendrez que le thé blanc correspond aux jeunes feuilles, que le thé noir est composé de feuilles arrivées à maturation et oxydées… une jolie plongée au coeur de cet océan vert, car les plantations s’étendent à perte de vue… magique!

Et si vous avez de la chance, vous pourrez voir des aigles danser dans la brume des hauteurs…

Prenez de bonnes chaussures et des bouteilles d’eau, car s’il fait plus frais à Munnar, on a quand même soif! Et regardez où vous mettez les pieds, car un bobo est vite arrivé… ce n’est pas Mirella et Stéphanie qui vous diront le contraire, elles se sont payées de belles gamelles!

Tarif de la randonnée, proposée par la JJ Cottage: 600 roupies par personne

Pour aller plus loin, vous pouvez également visiter le musée. Nous ne l’avons pas fait, car de ce qu’on a pu entendre, c’est plutôt décevant… A vous de voir.

Les achats… de thé, toujours!

Bah oui, tant qu’on est là, autant en profiter! On a trouvé notre bonheur pour la famille et les amis, au magasin d’usine. Toutes sortes de thé, de belles boîtes, et un prix raisonnable.
Tant qu’on y est, on vous précise que vous ne pourrez pas envoyer par la Poste le thé, si vous continuez votre route lors d’un long voyage (comme nous… on a donc refilé le thé aux parents de Manu qui nous ont retrouvés plus tard sur la route). En effet, en Inde, il est interdit d’envoyer à l’étranger de la nourriture ou même de l’encens: tout ce qui est périssable ou qui a une odeur sera détruit. A bon entendeur…
Magasin d’usine: Pipples – KDHP Outlet, sur la route principale, à droite en venant de la Bus Stand.

Et sinon?

Nous nous sommes rendus à l’Office de tourisme de Munnar pour en savoir un peu plus sur les activités à faire dans le secteur, mais impossible d’avoir des informations de la part des employés au guichet. Ils n’ont pas compris notre anglais… ils ont tout de même essayé de nous booker une place dans un hôtel alors qu’on en avait déjà un! A part ça, chou blanc… pourtant, on a été patients! On se posait la question d’aller à Periyar, la réserve naturelle à 5h de bus de Munnar. On voulait faire l’aller-retour sur la journée, mais on a dû se rendre à l’évidence et abandonner l’idée: pas possible si on ne dort pas sur place. Et comme pour espérer voir des animaux dans les réserves, il faut y rester quelques jours, on se le tentera pour une prochaine fois!
(On a tout de même vérifié l’information auprès du propriétaire de notre guest, croisez toujours les renseignements qu’on vous donne en Inde!).

Du coup, on s’est décidés à filer droit vers notre étape suivante: Madurai!

Pour en découvrir davantage sur l’Inde du Sud, consultez notre dossier

Et pour le reste de l’Inde, ça se passe par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *