Guy Simon: co-fondateur de l'école Waldorf de Bat Galim, Haifa

Guy Simon

batgalimmap
Pays: Israël

Ville: Haïfa

Son projet: l’école Waldorf de Bat Galim, une des premières écoles Waldorf au monde à accueillir des enfants issus des milieux défavorisés

Son objectif: Avoir un impact positif et faire quelque chose d’utile et d’innovant dans son environnement proche

Guy, 26 ans, est un des fondateurs de l’école Waldorf du quartier de Bat Galim à Haïfa, une des premières écoles Waldorf en Israël et même au monde à accueillir des enfants en difficulté, issus des milieux défavorisés. Le quartier de Bat Galim à Haïfa a une très mauvaise réputation, et l’école du quartier était sur le point de fermer quand un ami de Guy lui a fait part de son projet et l’a embarqué dans l’aventure. L’idée: réhabiliter l’école du quartier en en faisant un établissement Waldorf, pour donner la chance aux enfants de la zone d’avoir un accès à une éducation différente, qui les accepte comme ils sont et qui leur est mieux adaptée.

Le projet lancé en février, Guy et l’équipe ont passé beaucoup de temps à échanger pour construire le projet, et sont allés visiter un bon nombre d’écoles dans divers pays pour donner corps à leurs idées.

Résultat: quelques mois plus tard, l’école rouvre ses portes en septembre 2016, et alors qu’il n’y avait auparavant que 60 élèves d’inscrits, l’école en compte le double pour cette rentrée scolaire. Jusqu’à l’année dernière, les familles falsifiaient leur adresse pour que leurs enfants n’aillent pas dans l’établissement, et aujourd’hui, des familles aisées y inscrivent les leurs.

Ce point est essentiel pour l’école Waldorf de Bat Galim: les enfants défavorisés ne peuvent pas se payer l’école, alors un équilibre se créé: non seulement l’établissement jouit d’un soutien et d’aide financière de la part de la municipalité, mais les familles aisées qui paient l’école, permettent à bon nombre de jeunes d’accéder à une éducation de qualité, et qui axe davantage l’apprentissage sur la créativité, la curiosité, et l’expression. Ceci permet aussi une plus grande mixité sociale, élargissant encore les horizons de ces enfants.

Ce sont donc des enfants de 7 à 13 ans qui se rendent tous les jours à l’école de Guy, de 7h30 à 16h30, et qui y trouvent un refuge, loin des troubles familiaux et des difficultés qu’ils rencontrent dans la vie. Ce qu’on leur enseigne, sans contrainte, c’est de prendre confiance en eux, et de garder cette envie d’apprendre: cette curiosité vient d’eux, rien ne leur est imposé. Et ça marche! Le système aide à l’assimilation véritable: ils apprennent à écrire en chantant, en dessinant, et une seule matière est enseignée par session de trois semaines. Chaque élève aura un seul professeur principal, complété par d’autres enseignants, tout au long de son cursus: c’est là un fondamental de l’école Waldorf, pour assurer l’épanouissement individuel et les progrès.

Guy n’y travaille pas en tant que professeur, mais en tant que thérapeute. En effet, il prépare aussi une thèse traitant des enfants à risque et victimes d’abus sexuels ainsi que du développement post-trauma, et il ne compte pas ses heures lorsqu’il s’agit de les passer avec les élèves. Il tente même de les initier à la méditation!

En plus de tout cela, Guy nous a accueillis 3 jours, et nous a donc aidé à reverser 60€ à Aroonii pour financer des initiatives locales, sociales et solidaires!

Et comme Guy est un garçon plein de ressources, il a plein d’autres projets en parallèle, et notamment un projet d’établissement vinicole qu’il nous a fait visiter. Et oui, il fait son vin dans une petite entreprise artisanale et familiale, la Simon Winery! Ils achètent les grappes dans le Golan et s’occupent du reste, tout à la force des bras. Nous avons goûté, le résultat est délicieux… tellement que nous n’avons pas résisté à l’envie d’envoyer des bouteilles à nos familles! Si vous passez par Haïfa, allez y faire un tour… vous nous en donnerez des nouvelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *